(Re)découvrir la Grèce en littérature (12/29)

Ce qui fait la richesse de ce territoire

Paper, c’est le réseau social de la culture. Et c’est aussi un réseau européen issu de cette culture unique de l’échange, du partage que nous avons construit à travers les siècles, donnant naissance à de grands mouvements comme les Lumières ou l’humanisme.

Parce que nous voulons vous montrez la richesse de ce patrimoine européen, nous vous proposons un voyage en 27 étapes à travers l’Europe littéraire.

Après la Roumanie, nous poursuivons aujourd’hui notre voyage avec la Grèce.

L’odyssée, d’Homère

Difficile de parler de littérature grecque sans aborder le plus fameux de tous les textes antiques. L’histoire est l’un des fondements de la culture Européenne :

Après 10 ans de guerre à Troie, il est temps pour Ulysse, le roi d’Ithaque, de rentrer chez lui où l’attendent son épouse Pénélope et son fils Télémaque. Pourtant son voyage durera 10 années supplémentaires.

Entre la captivité chez la nymphe Calipso, les tempêtes déchainées contre lui par Poséidon, dieu des mers, la sorcière Circée, les terrifiant Charibde et Scilla, le Cyclope Polyphème… Ulysse aura toutes les peines à rentrer chez lui.

Une structure de récit étonnamment moderne pour un récit aussi ancien (VIIIe siècle avant Jésus-Christ), qui n’en fini pas de fasciner.

Alexis Zorba, de Níkos Kazantzákis

Ce livre est considéré a bien des égards comme l’un des grands classiques de la littérature Grecque. Ecrit pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que la Grèce vit, comme de nombreux pays Européens, ses heures les plus sombres, il paraîtra en 1946.

Il raconte l’histoire d’un jeune intellectuel Grec, qui a passé sa vie dans les livres, et qui aimerai changer de vie. Alors qu’il s’apprête à partir pour la Crète, il rencontre Alexis Zorba, un excentrique qui va exercer une influence grandissante sur le jeune homme.

La joueuse d’échecs, de Bertina Henrich

Eleni est femme de chambre dans un hotel pour touriste sur l’île de Naxos.

Un jour, par un geste maladroit, elle renverse une pièce sur un échiquier alors que la partie était visiblement déjà entamée. Pour elle c’est un point de bascule, et elle se prend de passion pour ce jeu.

Le quotidien d’Eleni s’en retrouve bouleversé, ce qui va petit à petit déstabiliser son couple, sa famille, et progressivement l’île toute entière. Une partie d’échec qui semble fasciner beaucoup de monde autour d’Eleni.

À l’heure du phénomène de The Queen Gambits, les échecs sont plus que jamais à la mode.

La jeune fille sous l’olivier, de Leah Flemming

Pendant la seconde Guerre mondiale, alors que le ciel de Crète s’embrase, une femme doit choisir entre deux hommes, aux deux idéaux radicalement opposés.

Invitée à rejoindre sa sœur à Athènes, Penny voit là l’occasion de se débarrasser de la pression sociale dont la société aristocratique anglaise à la secret. Un manière de prendre enfin son indépendance. Mais la guerre qui se prépare en décide autrement.

C’est là, dans la mythique capitale Grecque, qu’elle rencontre Bruce, un séduisant archéologue néo-zélandais.
Mais la guerre s’apprête à changer son destin, notamment quand elle rencontre Rainer, un haut-gradé allemand… tout en protégeant comme elle peut Yolanda, sa meilleure amie juive.

De cette histoire, elle garde un terrible secret, qu’elle ne révélera qu’en 2001, en visite dans cette Crète qu’elle a quitté il y a bien longtemps.

Le justicier d’Athènes, de Petros Markaris

Découvrir la Grèce avec un personnage aussi populaire que Kostas Charitos est un véritable atout. Ce commissaire typiquement athénien se trouve confronté a des enquêtes particulièrement bien ficelés, et surtout, qui sont une excellente manière de découvrir la culture grecque à travers ses bas-fonds.

Dans Le justicier d’Athènes, il est ainsi confronté à un dilemme particulièrement ardu : nous sommes en 2011. Alors que la crise économique, entamée en 2008 continue de s’aggraver en Grèce, un mystérieux percepteur fiscal menace de riches fraudeurs : où ils règlent leurs impots, ou ils seront exécutés.

Sa menace est régulièrement mise à exécution. Mais l’Etat est a son tour menacé, quand il réclame une large commission sur les paiements effectués par les repentis. Sans compter le soutien populaire de plus en plus fort dont bénéficie ce drôle de justicier…

Le réseau social des créateurs inspirants

Le réseau social des créateurs inspirants