(Re)découvrir la Finlande en littérature (14/27)

Ce qui fait la richesse de ce territoire

Paper, c’est le réseau social de la culture. Et c’est aussi un réseau européen issu de cette culture unique de l’échange, du partage que nous avons construit à travers les siècles, donnant naissance à de grands mouvements comme les Lumières ou l’humanisme.

Parce que nous voulons vous montrez la richesse de ce patrimoine européen, nous vous proposons un voyage en 27 étapes à travers l’Europe littéraire.

Après la Croatie, nous poursuivons aujourd’hui notre voyage avec le pays des mille lacs : la Finlande.

Photo by Tapio Haaja on Unsplash

Le Kavevala : épopée des Finnois

Les pays scandinaves, sont tous porteurs de mythes et de récits incroyables. Plus encore que bon nombre de pays, ces mythologie frappent encore nos esprits par leur force, leur originalité, et surtout, le mystère qui les entoure.

Le Kalevala est l’épopée à l’origine de la culture Finnoise (l’ethnie majoritaire en Finlande). Le narrateur est le barde mythique Väinämöinen, fils d’Illmatar, la déesse de l’Air, et mère de l’Eau.

Il raconte l’origine du monde, où le ciel, la Terre, le Soleil et la Lune seraient nés d’œufs de canard déposés sur le genou d’Ilmatar.

Le récit, mit par écrit en 1835, est un recueil de texte épiques, mais aussi de conseils sur le brassage de bière, de leçon morales… c’est le texte fondateur de toute la culture finnoise.

La véritable histoire du père Noël, par Marko Leino

Bien sûr, il est inimaginable de parler de la Finlande sans évoquer la légende la plus célèbre qu’on lui attribue, et qui fait rêver les enfants du monde entier : celle du Père Noël.

Ce récit imaginé de toute pièce par Marko Leino revient sur l’origine de ce mythe. Sans surprise, c’est en Laponie, la région la plus septentrionale du pays.

Il raconte l’histoire d’un jeune enfant, Nicolas, âgé de 5 ans
qui perd ses parents et sa petite soeur la nuit de Noël. Les habitants du villages, qui n’ont pas les moyens de s’occuper de lui, se propose de le garder à tour de rôle, une année après l’autre, Nicolas changeant de famille à chaque nuit de Noël.

Pour les remercier les villageois, Nicolas leur fabrique des jouets qu’il dépose devant chaque maison la nuit de Noël, donnant naissance à une tradition qui fera le tour du monde.

La douce empoisonneur, de Arto Paasilinna

Linnea Ravaska est une charmante vieille dame qui vit dans un paisible village finlandais. Hélas, elle est aussi la victime de son neveu, qui s’empare d’une partie de sa pension de retraite, organise régulièrement chez elles des soirées dont les jeunesses finlandaises ont le secrets, s’en prennent à son chat..

Mais la gentille vieille dame prend alors un autre visage, quand elle découvre que préparer du poison, finalement, est quelque chose de très amusant.

Critique sociale acerbe et grinçante, ce livre est une excellente manière de démystifier la Finlande, qu’on imagine encore trop souvent comme un merveilleux pays recouvert de neige.

Le livre d’un été, de Tove Jansson

Sur une petit île isolée, dans le Golfe de Finlande, Sophie, son père et sa grand-mère vienne passer un état en toute tranquillité.

Dans cet univers où le temps s’écoule d’une autre manière, Sophie vit des aventures oniriques, où chaque être, chaque objet, semble être doté d’une existence singulière.

Chaque chapitre se vit comme une nouvelle aventure. Le roman, à cheval entre le traditionnel récit de vacances et les aventures d’Alice au Pays des Merveilles.

Plus qu’un plaisir d’été, ce livre est surtout une invitation au voyage dans un monde hors du temps et des frontières, sur une petit île coincée entre la Finlande, la Russie et l’Estonie.

Les tribulations d’un lapin en Laponie, de Tuomas Kyrö

Vatanescu est un roumain désargenté qui quitte son pays pour venir mendier à Helsinki.

Il doit pour cela se soumettre à la loi Iegor Kugar, un trafiquant russe qui fait régner la terreur dans les quartiers.

Hélas, après des péripéties inévitables et Vatanescu est contraint de fuir.

Sans papiers, pourchassé à la fois par la mafia et par la police,
la course folle de Vatanescu le mène jusqu’en Laponie, avec pour seul ami un lapin dont il a sauvé la vie.

Un récit drôle et tendre, qui va nous permettre de découvrir les paysages finlandais et une culture unique en Europe.

Le réseau social des créateurs inspirants

Le réseau social des créateurs inspirants