(Re)découvrir la Belgique en littérature (7/27)

Ce qui fait la richesse de ce territoire

Paper, c’est le réseau social de la culture. Et c’est aussi un réseau européen issu de cette culture unique de l’échange, du partage que nous avons construit à travers les siècles, donnant naissance à de grands mouvements comme les Lumières ou l’humanisme.

Parce que nous voulons vous montrez la richesse de ce patrimoine européen, nous vous proposons un voyage en 27 étapes à travers l’europe littéraire.

Après l’Espagne, nous poursuivons aujourd’hui notre voyage avec un autre voisin de la France, la fameux plat-pays : la Belgique.

La légende d’Ulenspiegel, de Charles de Coster

C’est difficile de ne pas penser à Rabelais en lisant ce texte. Charles de Coster ne cachait pas son admiration pour l’auteur de Gargantua. La Legende d’Ulenspiegel raconte l’histoire de celui qu’on appelle Till l’espiègle (Thyl Ulenspiegel en flamand).

Ce personnage légendaire, né ici le même jour que Philippe II, empereur d’Espagne et des Pays-Bas, est un pur personnage de farce.

Pourtant sa joie de vivre est altéré par la domination espagnole sur les Pays Bas du XVIIe siècle : il va être le témoin de la mort de son père, brulé vif par les espagnols.

Ulenspiegel va alors incarner la révolte de la Flandre. Il constitue aujourd’hui un archétype (notamment utilisé par Carl Gustav Jung pour décrire le concept “d’enfant intérieur). C’est une des figures les plus populaire du patrimoine Belge.

Bruges et les Flandres, de Victor Hugo

Au cours d’un voyage à travers la Flandre jusqu’à la ville de Bruges, l’écrivain Français à pris soin de consigner l’ensemble de ses réflexions

Avec le style et l’emphase qu’on lui connait, l’auteur des Misérables nous fait part du choc esthétique qu’il reçoit dans ce pays dont on a encore, trop souvent tendance à se moquer.

Plus qu’un guide de réflexion littéraire, ces quelques dizaines de pages sont avant tout une invitation à découvrir la sublime région que le glorieux écrivain à traversé, et où il puisa de grandes inspirations pour son style gothique.

Nouvelles Belges à l’usage de tous

Qu’on le veuille où non, il y a un esprit Belge. Ce recueil de onze textes est une excellente manière de vous en imprégner

René Godenne a réunni pour cela une vingtaine d’histoires Belges (souvent droles, en tout cas surprenantes !), chacune d’auteurs différents qui montrent la richesse littéraire et culturelle de ce petit pays au multiples facettes.

Le chagrin des Belges, de Hugo Claus

Par sa condition particulière, celle d’un pays divisé (déchiré) en deux, entres les flamants et les Wallons, deux cultures différentes, pour un même pays.

Ce destin terrible était bien pire au temps de l’histoire de Louis, un enfant qui voit le monde des adultes, entre 1937 et 1947 s’effondrer. Son grand-père tue son père, sa mère devient une agente de l’administration nazie…

Hugo Claus, a vécu ses événements qui sont déchiré la Flandre, qui devait choisir entre un cousinage naturel (selon la théorie des races) avec l’Allemagne nazie d’Hitler, et la fidélité avec leur véritable pays, la Belgique…

L’auteur était considéré, jusqu’à sa mort en 2008, comme l’une des plus brillantes plumes de la littérature flamande.

La vallée infernale, de Henri Vernes

Égaré dans la vallée infernale le héros s’appelait… Bob Morane, bien sûr ! Nous avons tous en tête la fameuse chanson d’Indochine.

Ce que nous sommes en revanche nombreux à ignorer, c’est que Bob Morane était le héros d’une série de romans jeunesse Belges longue de près de 230 romans, publiés entre 1953 et 2012, et dont La Vallée infernale constituait le premier tome.

Bob Morane est conçu comme le stéréotype de l’aventurier. Au début simplement enquêteur, voire espion, ses aventures l’ont conduit progressivement vers des genres comme la science fiction.

C’est une véritable figure populaire de la culture Belge.

Pour aller plus loin

Le réseau social des créateurs inspirants

Le réseau social des créateurs inspirants