(Re)découvrez l’Espagne en littérature (6/27)

Ce qui fait la richesse de ce territoire

Apollon, c’est le réseau social de la culture. Et c’est aussi un réseau européen issu de cette culture unique de l’échange, du partage que nous avons construit à travers les siècles, donnant naissance à de grands mouvements comme les Lumières ou l’humanisme.

Parce que nous voulons vous montrez la richesse de ce patrimoine européen, nous vous proposons un voyage en 27 étapes à travers l’europe littéraire.

Après le Portugal, nous poursuivons aujourd’hui notre voyage avec son voisin, pays du flamenco et de Picasso : l‘Espagne.

Don Quichotte de la Manche, de Miguel de Cervantes

Immense classique de la littérature mondiale, ce roman est aussi considéré par les spécialistes comme le premier roman moderne.

Nous avons tous en tête l’histoire de cet homme au visage ravagé et à l’esprit dérangé qui, après avoir lu des romans de chevalerie, enfile une armure de pacotille, chevauche un canasson malingre et part, en compagnie d’un paysan, Sancho, en se prenant pour un chevalier.

Chaque chapitre de ce long livre montre une rare cruauté de son auteur envers son délirant personnage, qu’on se surprend à aimer. Pourtant, malgré les siècles (le roman date de 1605) et la longueur, il est étonnamment facile à lire (on peut sans doute applaudir l’incroyable travail des traducteurs).

Pour qui sonne le glas, d’Ernest Hemingway

Avant même d’ouvrir le livre, son titre impressionne. Pour qui sonne le glas (For Whom The Bell Tolls en version originale) est considéré comme l’un des livres les plus importants de l’écrivain américain Ernest Hemingway.

Inspiré de sa propre expérience, ce livre raconte l’histoire de la mission particulièrement difficile d’un jeune mercenaire américain, Robert Jordan, venu soutenir les troupes républicaines face aux Franquistes soutenus par Mussolini et Hitler.

Hemingway insiste le rapport au destin typique de la culture espagnole. La mission de Robert Jordan est de préparer une attaque visant à faire sauter un pont. C’est sans doute une mission dont il ne reviendra pas, et il le sait. Pendant les 3 jours de préparation, il rencontre Mariá, une autre résistante, dont il tombera éperdument amoureux. Conscient de son destin, il veut néanmoins vivre cette passion de 72 heures jusqu’au bout.

Ce livre a eut une influence monumentale sur la culture mondiale. Un film a été réalisé, avec Ingrid Bergman et Gary Cooper. Les amateurs de métal y reconnaîtrons aussi un titre-phare de Metallica, pour qui ce roman a été une grande source d’inspiration.

De Paris à Cadix, d’Alexandre Dumas

À l’automne 1846, un ami ministre invite Dumas au mariage du fils cadet de Louis-Philippe, roi des Français et de la fille du roi d’Espagne. C’est ce contexte prestigieux qui donne à Dumas l’occasion de nous faire un puissant récit de voyage.

Sous la plume de Dumas, ce que n’importe qui décrirait comme un voyage d’agrément devient alors une grande aventure aux accents épiques.

Entre les aléas du voyage en ce temps, comme rechercher de nouveaux chevaux, trouver un endroit pour dormir les diverses expériences culinaires… À l’époque, un voyage ne s’improvise pas. Pourtant, c’est bien ce qu’a fait l’auteur du comte de Monte Cristo, en compagnie de son fils et de deux de ses amis.

Son trajet, plus qu’une simple balade littéraire est une véritable découverte découverte de la culture et des paysages espagnols, des splendeurs de la Castille à la rayonnante Catalogne jusqu’à la mythique Andalousie.

Sans nouvelles de Gurb, d’Eduardo Mendoza

Ce petit roman SF délirant est une très bonne occasion d’explorer Barcelone avec un regard… très extérieur.

Le concept de cet histoire est déjà une invitation à sourire. Gurb est un extraterrestre qui observe la terre. Pour affiner un peu plus son regard, il décide de se fondre dans les masses humaines, en prenant l’apparence de l’un d’entre eux. Mais, sans le savoir, il prend une forme tout sauf discrète : Madonna.

Et Gurb disparait. Son acolyte part donc à sa recherche, en prenant grand soin de noter toutes ses observations.

Un livre drôle et décalé, une sorte de satyre bonenfant de notre monde moderne. C’est une très drôle de manière de s’initier au monde espagnol à travers l’un de ses écrivains contemporains les plus connus.

Les aventures du capitaine Alatriste

Cette série de livres d’aventures publiés entre 1996 et 2012 est non seulement un roman de cape et d’épée qui vous renvoie aux heures de gloires du genre (on peut penser à Zorro, ou encore à Cartouche), mais c’est aussi un livre extrémement renseigné sur l’époque qui à fait toute sa grandeur à l’Espagne, celle qu’on a nommé le Siècle d’Or : le XVIIe siècle.

Alatriste est un vieux soldat qui ne tolère pas que son honneur soit froissé, et qui, au fil de ses aventures, livres de très nombreuses batailles dans un Espagne à la fois rayonnantes, mais où complots et trahisons semblent se cacher un peu partout.

Immense succès littéraire, il a connu de nombreuses adaptations, allant du cinéma (avec Viggo Mortensen dans le rôle-titre), à la série télé, en passant par le jeu de rôle.

Il est disponible en entier sur Youtube

Pour aller plus loin :

Le réseau social des créateurs inspirants

Le réseau social des créateurs inspirants